La terre et le jardinier (sexualité sacrée)

KUNDALINI

"Aimer la vie en aimant la vie de l’être aimé.

Dans le tantrisme, la femme est une divinité créatrice, celle qui porte et donne la vie. L’homme en est le jardinier. Il est en adoration devant la matrice, il est à son service non pas dans une soumission néfaste mais dans une complète égalité. Il est le laboureur aimant et amant et il s’applique à extraire avec patience, douceur et énergie tout ce que la terre peut donner. La femme par l’accueil intégral de la vigueur sexuelle de l’homme révèle cette dimension énergétique qui est en elle et en lui. Le lingam de l’homme apporte la matière dans la conscience du yoni féminin. Le tout emplit le vide qui lui-même porte le tout en gestation. La vie insérée dans l'entité féminine a besoin d'une étincelle pour s'épanouir et l'homme tantrique porte en lui le potentiel d'un brasier.  Le jardinier ne pourrait se découvrir sans l’amour qu’il porte à la terre mais également si la terre ne se laissait aimer. Il ne serait qu’un dieu sans univers, un vide conscient qui ne pourrait se réjouir. "

 

Yin yang

 

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau