Le chemin est le but.

le-chemin-est-le-but.jpg

Le but n'est pas une fin en soi. Le Soi est sur le chemin.

C'est sur le chemin que le Soi apprend. Le but n'est qu'une intention et un prétexte.

Prenons les marins du Vendée Globe. Beaucoup parmi eux savaient qu'ils ne partaient pas pour jouer la première place. Leur victoire est dans l'accomplissement du Tour. Mais la connaissance insérée ne surviendra pas le jour du franchissement de la ligne d'arrivée. Elle survient à chaque instant. 

Et c'est bien pour cela que certains repartiront encore dans quatre ans. Il s'agira pourtant du même tour. Mais chaque jour en mer sera différent.

Il en est de même lorsque je monte sur un sommet. Je finirai immanquablement par redescendre. Peut-être même que je reviendrai faire ce sommet dans huit jours. L'objectif n'est qu'un leurre, qu'un prétexte, qu'une mise en marche et c'est chaque pas qui importe, c'est là que je découvre l'intime. Le reste, c'est de l'habillage.

blog

Commentaires (2)

Thierry
  • 1. Thierry | 31/12/2012

Hello Max ! Pour avoir un peu navigué, je suis personnellement admiratif de ces marins. C'est un challenge dont on n'imagine pas la difficulté. Que ça soit (un peu) médiatisé ne me gêne pas outre mesure. Je préfère que mes élèves suivent ça que de regarder la télé réalité...Belle citation que la tienne, tout à fait dans le ton de ce que je voulais expliquer. Et un chouette périple aussi que le tien. Tous mes souhaits de tout ce que tu veux pour le nouveau nombre annuel ^^

Max

Pour les marins, tu as raison, comme pour les amoureux de la montagne ou les marcheurs du désert, même si personnellement je déteste naviguer, avec un curieux sentiment d'indifférence vis-à-vis de ces "aventuriers" surassistés qui content le ballottement de leurs vagues, trois fois par jour, sur les plus grandes radios du pays...

Pour le reste, je constate avec plaisir que le titre de ton article recoupe à fond une phrase que j'avais écrite en juin 1983, en introduction de mon premier carnet de route, à l'occasion d'un périple de trois mois, en stop, qui allait me conduire d'Oslo à Capo Passero, à l'extrême sud de la Sicile :
"Nul autre but à ce voyage que le chemin à parcourir"...

Que 12 s'achève en splendeur pour toi, Thierry, et que 13 te permette d'accrocher de nouveaux rêves à la houpette des cimes !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau