Prends soin de tes tourments

"Si tu ne comprends rien de tes tourments, c'est que tu ne méritais pas encore qu'ils prennent soin de toi.

Lorsque tu as observé une situation et que tu penses avoir trouvé la façon la plus juste d'agir, fais ce que tu penses. Ensuite, observe.

Si d'autres personnes te jugent pour tes actes, observe simplement ce que cela génère comme tourments en toi.

Ne juge pas leurs réactions à l'aune de tes certitudes. Il serait inutile de t'y opposer, comme si les tourments t'emportaient dans leur maelstrom. Il ne sert à rien d'analyser les paroles de celui qui te conteste puisque cela reviendrait à le nourrir de ton énergie.

Ce que tu dois analyser, ce sont les effets des tourments en toi, la façon dont ils t'affectent, le lieu dans lequel ils se fossilisent, l'exploration de leurs ancrages.

Pourquoi est-ce que tu réagis de la sorte ?

Pourquoi est-ce que le mal que ça génère te bloque-t-il le dos ?

Pourquoi est-ce que tu te poses toutes ces questions ?

Qui s'interroge en toi ?  

Celui qui se sent jugé et que l'émotion dirige ou celui qui observe ce qui en soi réagit ? 

Qui es-tu lorsque tu t'interroges ?

Une conscience qui explore son potentiel à travers l'introspection ou un mental parasité par des éléments extérieurs ?

Tu n'es pas malade, tu n'es pas déprimé, tu n'es pas fatigué, lassé, usé, perdu...

Tu n'es pas les effets des tourments que tu rencontres. Ce ne sont que des effets.

Ce que tu peux être par contre, c'est cette conscience qui observe ce que les tourments génèrent. Et de cette observation, tu apprendras à te connaître. 

Et un jour, tu honoreras tes tourments et tu les accueilleras même le coeur ouvert. 

Alors, médite. Médite encore. Ensuite, tu sauras ce qui est juste, bon et utile."

1891212 10152246120809519 1872086730 n

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau