Sourire intérieur

Arvo Part parlait de ce rêve qu'il avait de trouver un jour la note juste, unique, parfaite, incontournable, celle qui effacerait toutes les autres, les rendrait inutiles, insignifiantes, comme une note qui vibrerait indéfiniment en nous......J'aime bien ce que fait aussi Jon Hopkins, justement parce que c'est très simple, qu'il y a ce piano, ces deux notes qui se répondent, ce fond sonore hypnotique........Fermez les paupières..........Respirez, profondément....Retournez vos yeux à l'intérieur...

Imaginez que le fond sonore est un bruit confus, celui de l'agitation de nos vies....Une rumeur continue, entêtante......On s'y est habitué, elle est là, elle occupe l'espace extérieur.....

Imaginez que les notes de ce piano sont des instants que vous prenez, juste pour vous, des moments d'amour, d'attention, de bienveillance, un amour partagé, un câlin, un regard, un sourire, un geste tendre, un mot doux....Concentrez-vous sur ces instants, laissez résonner ces notes, enlacez-les comme vous enlaceriez celui ou celle que vous aimez, laissez résonner ce sourire intérieur, laissez-le s'étendre, s'inscrire, comme une perle rare, comme un diamant dans l'écrin des jours.....

Peu à peu, le fond sonore va s'apaiser...Peu à peu, les notes cristallines vont illuminer le chemin, comme des lampadaires le long de la route, leur lumière va s'amplifier, les halos vont s'étendre, comme aimantés par leurs congénéres, des lumières qui s'attirent les unes les autres, propagent leus forces, nourrissent tous les bonheurs qui diffusent.......Le fond sonore est toujours là, il est impossible qu'il s'éteigne mais vous ne le percevez plus de la même façon.......Les notes de piano s'égrènent, vous les attendez, vous les reconnaissez, elles dessinent dans votre âme un sourire enfantin, ce bonheur qui vous emplissait parfois, sans que vous ne sachiez d'où il venait, sans en connaître la source, vous étiez enfant. Ils existaient ces bonheurs quotidiens, vous n'aviez pas encore laissé le fond sonore occuper tout l'espace....Vous étiez enfant. Vous êtes adulte.......Mais ces bonheurs sont toujours là, les notes de piano sont en vous, écoutez, écoutez.........Laissez-les remonter......

Enlacez-vous. Vous-même. Regardez-vous. Vous-même. Aimez-vous. Vous-même.

Comme lorsque vous étiez enfant. Retrouvez-le, il est là, il vous observe......

Les notes de piano comme des retrouvailles.....Chaque petite perle de bonheur va diffuser sa lumière, leur écho s'étendra, comme une onde sur la mer, ne les quittez pas des yeux, aussi faibles soient-elles, quelle que soit l'immensité du chaos dans lequel elles vivent, elles sont là, elles existent et votre amour les nourrit, votre amour est une sève, votre amour aimante les lumières, contemplez-les, ne les quittez pas des yeux, quel que soit le vacarme qui vous assomme....

Á chaque note, n'oubliez pas de remercier la Vie en vous.....Comme un enfant qui ne sait pas pourquoi il est heureux et qui sourit. 

Le vrai bonheur n'a pas de raison.

Il est.

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau