Syndicats

Certains syndicats hurlent à la mort, d'autres disent "Amen" à tout. La FCPE continue à jouer les filles de joie (un chèque de 150 000 euros de l'Etat) et clâme haut et fort que cette réforme doit se faire. 

Ici, on a un syndicat qui hurle. 

Je n'ose imaginer cette rentrée 2014...En pleurs

La fédération SUD éducation relance une campagne sur le thème :

« Rythmes scolaires : on ne lâche pas l’affaire ! »

Nous soutenons les mobilisations locales qui ne sont pas terminées ! L’objectif est de faire entendre que le dossier n’est pas clos. Il s’agit de créer les conditions pour une remobilisation, qui devra passer par des rassemblements, la grève... Bref, on ne lâche pas l’affaire des rythmes scolaires. Nous proposons à toutes les écoles d’adopter dans leurs conseils une motion rappelant leur opposition à la réforme (cf. modèle ci-dessous). Nous les invitons notamment à écrire aux nouveaux conseils municipaux pour leur demander de refuser de mettre en œuvre cette réforme à la rentrée prochaine, et à voter un vœux pour obtenir sa suspension, son abrogation, et une autre réforme pour l'école.

Réforme Peillon : non c’est non !

Pour une autre école !

 

Modèle de motion pour les écoles :

« rythmes scolaire, on ne lâche pas l'affaire » Le conseil [d'école / des maîtresses et des maîtres] de l'école … continue d'affirmer son opposition à la réforme Peillon des rythmes scolaires. Cette réforme a été imposée malgré l'opposition d'une grande majorité des personnels, des mobilisations importantes, des grèves historiques. Elle ne va dans le sens de l'intérêt ni des élèves ni du service public. Elle induit des inégalités accrues. Elle complique la vie des parents. Elle dégrade les conditions de travail de tous les personnels (enseignant-e-s, ATSEM et agents municipaux, personnels d'animation...). Nous demandons la suspension de son application, l'abrogation du décret, et une tout autre réforme pour une autre école, égalitaire et émancipatrice. Nous demandons à la municipalité de signifier au ministère son refus de mettre en œuvre cette réforme à la rentrée prochaine. Le débat sur les rythmes scolaires n'est pas clos, le ministère doit l'entendre.


 
   
Ouvrez-la  


--
SUD éducation Académie de Grenoble - Section Savoie

powered by phpList

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau