Ubaye

Barcelonnette est la ville de départ. Col d'Allos, Col de la Cayolle, Mont pelat, Grand cheval de bois, Grande Séolane, Pointe de l'Estrop, Pointe de Sanguinière...Et les autres. Le choix est immense.

Les routes sont très étroites et une moyenne de 40 km/h est habituelle dès qu'on vise l'altitude...Virages en épingle à cheveux, pourcentages élevés, absence de barrières de sécurité, on longe les ravins et les personnes "sensibles" n'y montent pas une deuxième fois...

L'exode rural a fait des dégâts...Le ravitaillement n'est même plus assuré par les corbeaux. Rien, aucune épicerie, aucune boulangerie, même pas un camion itinérant...Les rares refuges et auberges doivent faire des kilomètres et des kilomètres pour remplir les frigos. Il faut donc monter avec un stock conséquent selon la durée du séjour pour s'éviter des descentes encore plus impressionnantes que les montées...

Le parc national du Mercantour interdit la nuitée des camping car sur les parking. Toujours ce problème récurrent des camping caristes qui se comportent en pays conquis, envahissent tous les lieux, déballent leurs affaires, vidangent leurs eaux usées, empêchent les voitures de se garer...Un camping car qui stationne quelque part et c'est obligatoirement cinq ou dix autres qui vont venir se garer à côté. Comportement lamentable de la majorité qui condamne tous les autres.

On a donc cherché à dormir en dehors des limites du parc et toujours dans des lieux où les autres camping caristes ne peuvent pas nous voir. Dans les Pyrénées, un soir, un véhicule est malgré tout venu se garer à cinq mètres du nôtre. Je pense que la conductrice n'est pas prêt d'oublier l'accueil que je lui ai fait...Elle s'est rapidement enfuie.

De la même façon, je trouve lamentable ces conducteurs de camping car qui se fichent que derrière eux, une file de dix voitures se forme et que certains conducteurs exaspérés finissent par prendre des risques pour les dépasser. Personnellement, je me range sur le bas-côté, dès que possible et je fais un signe de main. A 99%, les conducteurs me remercient et tout est bien. Mais bon, on ne changera pas les cons, faut juste attendre qu'ils meurent. Mais parfois, c'est long et c'est stupéfiant leur vitesse de reproduction, pire que des lapins.

L'Ubaye.

C'est en tout cas absolument magnifique.

p8140221.jpgLa Grande Séolane. Un couloir, au centre, de la paroi, permet de franchir les barres rocheuses et d'accéder au plateau avant de grimper au sommet. Une paire de jumelles est toujours utile pour trouver les "failles".

p8140219.jpgp8140007.jpgp8140009.jpgp8140012.jpg

p8140013.jpg

Le Grand Cheval de bois.

p8150223.jpg

p8150225.jpgp8150231.jpg

Lac d'Allos et Mont Pelat (3000 m)

p8160243.jpg

p8160246.jpgp8160247.jpgp8160251.jpg

Le Mont Pelat depuis le lac d'Allos

p8160255.jpg

Et on remonte vers le col de l'Avalanche.

p8160258.jpg

p8160259.jpgPiscine privée :) Températures revigorantes !

p8160267.jpg

p8170271.jpgPointe de Sanguinière, un vallon totalement désert. On a vu ce premier bouquetin sur l'arête, on a grimpé sur l'éperon en contournant les rochers pour ne pas effrayer le groupe, on s'est approchés à une cinquantaine de mètres après moultes reptations silencieuses. Magnifique.

p8170273.jpg

p8170277.jpg

p8170279.jpg

p8170281.jpg

p8170286.jpgEt pafois, ce sont les chamois :)

p8180296.jpg

p8180297.jpg

p8190337.jpg

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau