Armes de distractions massives

Armes de distraction massive (Les)

Armes de distraction massive (Les)
Cliquez l'image pour agrandir


Les extraits des oeuvres disponibles en feuilletage en ligne sont destinés à des fins de consultation seulement et ne doivent en aucun cas faire l'objet d'un autre type d'exploitation (incluant la reproduction ou la projection en classe à des fins pédagogiques).
Armes de distraction massive (Les)
Auteur : Matthew Fraser
Traductrice : Marie-Cécile Brasseur

ISBN : 978-2-89428-731-6 | Nombre de pages : 336
Prix suggéré : 29,95 $

Format : 15 x 22,5 cm | Année de parution : 2004

Collection : Hors collection
Éditeur : Éditions Hurtubise inc.
Résumé : Cet essai analyse la relation entre l'Amérique et le reste du monde en identifiant les différentes sources de son pouvoir d'attraction (et de distraction) des masses, représenté entre autre par le règne de chaînes d'alimentation telles que Coca-Cola et McDonald's, le rayonnement de Disney, l'efficience des chaînes de télévision comme MTV et CNN et surtout l'influence toujours grandissante d'Hollywood et de la musique pop.

L'auteur présente ici une analyse percutante, à la fois contemporaine et historique, de l'impact de la culture populaire américaine ainsi que de ses répercussions sur la politique étrangère. À travers plusieurs exemples tirés de domaines divers et impliquant plusieurs pays, il montre l'effet globalisant du mode de vie «à l'américaine» dont les valeurs sont tous les jours véhiculées par un système qui a plus d'impact et de portée que la puissance militaire.

Genre : Essai

Lieu de publication : Montréal

Fichier :
 > Consulter un extrait du livre en pdf

Le titre est vraiment bien choisi puisqu'il s'agit bien d'une destruction mondialisée par le biais de la distraction. Le monde des Indifférents dans toute sa splendeur.

Une liste rapidement constituée :

La télévision (99 % de la production télévisuelle est à jeter)

Le football (je ne mets pas les autres sports dans cette rubrique car il n'y a qu'au foot qu'on peut voir un tel condensé de QI d'huitres (je m'excuse envers les huitres)

La technologie :apple, écran plat, rond, carré, triangulaire, transparent, iphone, ipad, voitures, portables, jeux vidéos et tout les produits totalement vétustes en trois mois, étant donné que le principe de base, c'est de donner rapidement envie d'acheter le suivant et donc de créer une envie qui sera plus forte que le besoin réel. )

Les people (le choc des photos pour trois phrases : "je suis riche, je suis jeune, je suis beau" .La starisation à outrance avec une nécessité de renouveler très rapidement le stock des étoiles, aussi vite que la haute technologie d'ailleurs. Essayez donc de faire la liste des people qui ont disparu de la circulation dans les cinq dernières années, rendez-vous dans un an...Et vous n'aurez pas fini. La vitesse avec laquelle ils sont périmés est effrayante.

Le cinéma ( en excluant tout ce qui n'est pas film "grand public"...c'est à dire qu'il ne reste pas grand-chose puisque ceux qui ne sont pas passés "grand public" en rêvaient et avaient appliqué à la lettre les méthodes requises : casting, scénario usité, dialogues très facilement compréhensibles.

La littérature : Bon, là, je risque d'être très méchant. Je prends un joker et je passe à la liste suivante.

Le sexe : je dis bien le sexe, je ne parle pas de l'amour. Tout est lié avec les people qui nous dévoilent leur plastique (j'aime bien ce terme étant donné que LE plastique est un produit manufacturé. Comme eux.

Le Pape : bon, là, c'est clair, l'armée des fidèles décroit rapidement mais j'ai quand même du mal à comprendre que "ça" existe encore...

Le patriotisme sportif : je me fiche de savoir si c'est un Français ou une Française qui gagnent, ce qui m'importe c'est la beauté du geste, la performance, le charisme du champion.

Les actualités du jour qu'elles soient télévisuelles, radiophoniques ou écrites, sont des hallucinogènes quotidiens. Une fois que les effets du produit sont dissipés, on passe à une autre dose. Les médias sont des dealers professionnels, assermentés et légaux. Ce qui en dit long sur les intentions des politiques qui sont censés les surveiller.

La liste n'est sûrement pas close.

Je vais aller vomir.

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau