Caractères ancestraux

Génétique : quels sont les caractères héréditaires ?

Certains caractères physiques, morphologiques ou même moins visibles sont héréditaires, c'est-à-dire qu'ils sont hérités de nos parents, grâce aux gènes qu'ils nous ont transmis. C'est le cas de :

Caractères héréditaires influencés par l'environnement

D'autres caractères sont dictés par les gènes, mais sont également plus ou moins influencés par l’environnement :

  • la morphologie : si les gènes y sont pour beaucoup, l’alimentation peut affecter la croissance et donc la taille définitive, mais aussi le poids ;
  • les maladies : facteurs de risques de cancer (mutation d’un gène dans le cas de cancer du sein), etc.

Caractères non héréditaires

D'autres caractères ne sont pas héréditaires, mais plutôt liés au mode de vie ou à l’environnement. Ils peuvent donc évoluer avec le temps et différer entre deux vrais jumeaux qui ont pourtant les mêmes gènes :

  • les empreintes digitales (elles se forment aléatoirement pendant le développement embryonnaire dans le ventre de la mère) et restent constantes tout la vie ;
  • les cicatrices, qui apparaissent suite à des blessures ;
  • les maladies non héréditaires (par exemple le cancer du poumon lié à la cigarette), etc.

Bon, on peut aussi s'intéresser aux "caractères acquis" et aux "caractères ancestraux", Des milliers de pages à parcourir sur la toile.


Pour ma part, l'interrogation qui me travaille concerne principalement les "caractères ancestraux".

L'impression, et même l'inquiétude, c'est que les enfants naissent avec cette part "historique" en eux et que seule l'éducation pourra leur permettre d'évoluer.

Mais si j'observe l'évolution de l'Humanité et que j'essaie d'extraire des caractères généraux aux humains, à travers cette histoire millénaire, le constat est terrifiant.

Comment je suis arrivé à cogiter là-dessus pendant mon tour de vélo cet après-midi ? Et bien, c'est très simple : ce que je vis dans ma classe cette année me perturbe au plus haut point. Je n'y vois pas des incidents épisodiques mais une "structure mentale" qui remonte à très, très loin. Ceux et celles qui ne sont pas concernés (ils sont très, très peu...) ont eu la chance de recevoir une éducation leur permettant de dépasser ces "caractères ancestraux."

Bon sang, ça me déprime d'écrire ça...

J'y reviendrai demain...Ou plus tard...


blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau