Chagrin d'école

Un livre de Daniel PENNAC

"La professeur est jeune, directe, non formatée, elle n'est pas écrasée par le poids de la fatalité, elle est parfaitement présente et sa classe est pleine de tous les élèves, parents, collègues et employeurs, à qui se sont joints les dix derniers ministres de l'education Nationale.

"Vraiment, nous n'y pouvons rien ? demanda la jeune professeur.

La classe ne répond pas.

C'est bien ce que je viens d'entendre ? On n'y peut rien ?"

Silence.

Alors la jeune professeur tend une craie au dernier ministre en poste et demdande :

"Ecris-nous ça au tableau : On n'y peut rien.

-Ce n'est pas moi qui l'ai dit, proteste le ministre.Ce sont les fonctionnaires du Ministère. C'est la première chose qu'ils annoncent à chaque nouvel arrivant : "De toute façon, Monsieur le Ministre, on n'y peut rien!" Mais moi, avec toutes les réformes que j'ai proposées, je ne peux pas être soupàonné d'avoir dit une chose pareille !

-Peu importe qui l'a dit, répond la jeune professeur, écris-nous ça au tableau.

Le Ministre se lève et écrit : On y peut rien.

"Ajoute un n' devant le y. Il fait partie du problème, ce n' et pas qu'un peu.

"On n'y peut rien."

-Parfait, qu'est-ce que c'est ce y d'après toi ?

-Je sais pas !

-Et bien, mes bons amis, il faut absolument qu'on trouve ce qu'il veut dire ce y, sinon, nous sommes tous foutus."

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau