L'anarchie avant l'anomie (humanisme)

Il va devenir vital de prendre conscience que les Décideurs politiques (et financiers) ne sont nullement préoccupés par le bien-être des peuples mais bien uniquement par le maintien de leurs Privilèges.

Il va devenir vital de penser à organiser nos sociétés sous l'étendard de l'anarchie et de bien comprendre ce qu'elle contient.

A défaut de mener cette tâche immense, c'est à l'anomie que nous succomberons.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Anomie

"L'anomie comme désordre social n'est pas à confondre avec l'anarchie. L'anarchie renvoie étymologiquement à l'absence de commandement (privatif an- et grec archos) et désigne, au sens strict, une organisation sociale et politique sans autorité coercitive. Le mot « anomie » se réfère à l'absence de règles, de structure, d'organisation. Bien que l'idée selon laquelle l'anarchie mène nécessairement à l'anomie soit répandue, et qu'elle soit au cœur des oppositions à l'anarchie, les anarchistes s'en défendent.

Pour eux, les sociétés actuelles hiérarchisées créent le chaos plutôt que l'ordre, là où l'anarchie serait l'établissement d'un ordre collectif, juste et égalitaire. Il est à ce titre révélateur que le symbole traditionnel de l'anarchie, le A cerclé, représente l'union de l'anarchie et de l'ordre (l'ordre moins le pouvoir3), illustrant ainsi la célèbre maxime de Proudhon : « La plus haute perfection de la société se trouve dans l'union de l'ordre et de l'anarchie », ou la phrase de Hem Day « On ne le dira jamais assez, l’anarchisme, c’est l’ordre sans le gouvernement ; c’est la paix sans la violence. C’est le contraire précisément de tout ce qu’on lui reproche, soit par ignorance, soit par mauvaise foi. »

nci

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau