La logique et le bon sens.

Je distingue nettement ces deux notions.

La logique a un rapport fondamental avec la pensée, le raisonnement, la dialectique. Il suffit de lire les textes de Descartes, de Kant ou de Leibniz. C'est un travail intellectuel avant tout.

Le bon sens prend son envol dans la vie elle-même, dans sa pratique, dans le concret.

La logique n'est pas nécessairement nourrie du bon sens. Les progrès technologiques sont issus de démarches logiques inhérentes aux progrès antérieurs. La logique s'entretient et se nourrit d'elle-même.

Le bon sens est une logique naturelle de l'esprit lorsque l'individu n'est pas porté par des intentions dénuées d'universalité. C'est là que la distinction essentielle prend forme. La logique peut être dénuée d'humanité. C'est là qu'elle devient dangereuse. L'euphorie des découvertes logiques peut effacer dans l'individu toute notion de bon sens. Les premières connaissances sur la fission nucléaire ont "logiquement" dérivé sur la bombe.

 La logique sans le bon sens peut générer des abominations. C'est logique...

blog

Commentaires (2)

Thierry
  • 1. Thierry | 22/11/2012
Merci Nanou :)
nanou
  • 2. nanou | 22/11/2012
J'aime votre réflexion, merci

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau