Le Qi dans la sexualité (sexualité sacrée)

Pratiques sexuelles taoïstes

http://www.ichingdao.org/tao/fr/articles/a-propos-des-pratiques/63-practicas-sexuales-taoistas.html

PDF Imprimer E-mail

Texte de Juan Li


Dans la Chine antique, les maîtres taoïstes étaient bien connus pour leurs connaissances spécialisées de la vie sexuelle. Empereurs et impératrices consultaient les maîtres taoïstes pour apprendre les secrets de la pratique sexuelle. Ils ne le faisaient pas seulement pour augmenter leur plaisir avec les nombreuses concubines que comptait la cour, mais aussi pour atteindre l’idéal chinois, à savoir jouir d’une longue vie et d’une bonne santé. Depuis des temps lointains, il était connu que savoir gérer l’énergie sexuelle permettait d’obtenir une grande vitalité, des sens aiguisés, un esprit agile, une excellente santé, un magnétisme personnel, des pouvoirs psychiques et la possibilité d’allonger la vie au-delà des limites ordinaires.

Contrairement à la croyance populaire, les pratiques sexuelles taoïstes ne sont pas une discipline indépendante, qui existerait pour elle-même. Elles font partie de l’arbre taoïste des pratiques qui ont pour tronc les pratiques méditatives qui calment l’esprit et développent le potentiel infini de l’esprit humain. Elles en représentent une branche, tout comme par exemple l’acuponcture, la phytothérapie, le massage, la nutrition, le Qi Gong, le Tai Chi, le Feng shui et le I Ching.


LES 5 ESSENCES DES PRATIQUES SEXUELLES TAOISTES

Les deux éléments fondamentaux 


Recycler l’énergie sexuelle requiert tout d’abord que le pratiquant ait développé la capacité de sentir chaque partie de son corps ainsi que la circulation du Qi, ou force vitale, à travers le système des méridiens. Il établit ainsi la communication entre son esprit et son corps physique. Sans cette capacité à sentir, le pratiquant est énergétiquement aveugle et incapable de déterminer quand il doit stopper la pratique ou bien quand il doit l’intensifier. Il risque alors de bloquer l’énergie dans la partie supérieure du corps, avec pour effets secondaires des maux de tête, des insomnies, de l’arythmie, de l’hypertension, des acouphènes, etc.


Savoir faire circuler consciemment le Qi à travers le système des méridiens

Toute pratique énergétique a le pouvoir d’augmenter le flux énergétique à travers le système des méridiens. De façon imagée, cela revient à créer un trafic plus intense dans les avenues d’une grande ville, un peu comme lorsque tout le monde se met en route pour partir en vacances. Généralement, le trafic se ralentit, devient pénible, les embouteillages surchauffent les moteurs et éveillent notre mauvaise humeur, notre impatience et notre frustration.

Recycler l’énergie sexuelle est une pratique très simple en soi qui consiste à mouvoir le Qi accumulé dans la zone génitale pour le faire circuler dans le système nerveux et les organes vitaux. Pour réaliser cela, le pratiquant doit être familiarisé avec les méridiens afin de guider l’énergie d’un lieu à l’autre en toute sécurité.

L’autoroute énergétique du système humain est constituée par la combinaison des méridiens qui montent du périnée par la colonne vertébrale et redescendent par devant le corps jusqu’au périnée. Ce parcours circulaire, qui porte beaucoup de noms, est généralement appelé l’"orbite microcosmique" en Occident.

De même que le trafic d’une grande autoroute peut être plus ou moins fluide, l’orbite microcosmique peut être partiellement bloquée avec pour conséquence une distribution du Qi inefficace. Une des priorités dans le travail énergétique est de maintenir une circulation efficace de l’orbite. Comme nous l’avons vu au premier point, toute personne qui recycle l’énergie sexuelle sans savoir guider le Qi dans l’orbite finit par bloquer l’énergie sexuelle dans la tête ou dans le coeur.


Harmoniser les émotions

Il est bien connu que le travail énergétique taoïste augmente la circulation de l’énergie et renforce la vitalité. Cependant, les Taoïstes s’intéressaient surtout à la qualité de ce Qi. Or les émotions liées aux organes sont l'un des facteurs qui affectent la qualité du Qi.

Les anciens Taoïstes découvrirent au cours de leurs méditations que nos émotions, qu'elles soient positives ou négatives, ont comme point de départ nos organes vitaux. Par exemple, si notre foie génère une bonne circulation du Qi dans le corps, nous ressentirons de l’amabilité, de la générosité et une tranquillité personnelle. Si au contraire le flux est bloqué en raison d’une tension excessive et de la chaleur dans le foie, nous serons en colère, agressifs, insatisfaits.

Les Taoïstes découvrirent aussi que l’énergie sexuelle, qui s’exprime à travers le sperme chez les hommes et l’ovule chez les femmes, est composée de l’essence de chacun des organes vitaux, du système nerveux, des glandes, du cerveau et des os. En d’autres termes, l’énergie sexuelle est un travail d’équipe, avec une contribution de chaque partie du corps. Si nos organes sont chargés par des tensions et des émotions négatives, celles-ci entreront dans la composition de notre énergie sexuelle. C’est pourquoi les Taoïstes développèrent de nombreuses pratiques pour transformer le flux d’énergie dans les organes et agir ainsi sur la qualité des émotions. La première méthode est celle des Six sons curatifs ; elle utilise des mouvements simples ainsi que des sons qui harmonisent chacun des organes vitaux. Une autre méthode qui travaille plus en profondeur est celle qui harmonise l’élément correspondant à chaque organe tout en résolvant des situations encore chargées émotionnellement. Par ailleurs, tout exercice physique qui change le rythme de la respiration et accélère la circulation du sang et de l’énergie aura un effet positif sur les organes et les émotions.


Aligner la structure physique

La capacité d’aligner correctement le corps physique est fondamentale dans tout travail énergétique. Nous apprenons à aligner la structure afin de faciliter la circulation du Qi dans les méridiens, tout en nous ouvrant au flux des énergies de l’univers. Sans une structure correcte, le Qi a de la peine à passer son chemin à travers l’organisme. C’est comme si la grande autoroute autour de la ville était encombrée d’obstacles et de déviations.

Une structure correcte est essentielle à la pratique sexuelle en raison de la nature même de l’énergie sexuelle. On appela cette énergie « l’eau de vie » dans plusieurs cultures anciennes, parce que l’on observa que lorsqu’elle n’est pas stimulée, elle est tranquille, comme une eau à température ambiante. Cependant, lorsqu’elle est stimulée, sa conduite ressemble à celle de l’eau en ébullition et elle doit donc être maniée avec beaucoup de précaution. Recycler l’énergie sexuelle stimulée requiert donc un chemin direct et aisé vers les organes vitaux et le système nerveux. A cet effet, les Taoïstes développèrent de nombreuses postures et exercices que l’on appelle aujourd’hui Qi Gong.

Alimentation correcte

De nombreux hommes qui effectuent les pratiques d’énergie sexuelle taoïstes ne savent pas que le contrôle de l’éjaculation est plus ou moins facile en fonction des aliments consommés. La nourriture est une de nos quatre sources d’énergie, avec l’air que nous respirons, l’énergie que nous recevons du ciel et de la terre, et l’énergie ancestrale héritée et transmise par nos parents. Ces sources d’énergie sont comme les pieds d’une table : si un pied est faible, il déséquilibre la table entière ainsi que ce que nous posons dessus.

Une alimentation très concentrée, par exemple lorsque nous mangeons des protéines animales en excès, rend plus difficile l’objectif de recycler l’énergie sexuelle parce que la sensibilité est diminuée, tout comme la circulation sanguine, et il est plus difficile de faire monter l’énergie dans l’orbite microcosmique. 


POUR CONCLURE

Il existe de nombreuses publications exposant différentes méthodes pour recycler l’énergie sexuelle. Ces publications donnent l’impression qu’il n’y a aucun risque à réaliser quelques exercices de respiration et quelques contractions musculaires. 

L’expérience démontre le contraire. Preuve en est la quantité de personnes qui cherchent des professeurs de Tao pour les aider à résoudre les problèmes énergétiques nés des exercices qu’ils ont effectués d’après les livres. La plupart du temps, il n’y a rien de mal en soi dans les techniques expliquées dans les livres : il manque simplement le contexte, soit les cinq essences que nous venons d'examiner. Il est donc important que toute personne qui souhaite apprendre les pratiques sexuelles taoïstes ne les considère pas comme un exercice isolé, mais les situe dans le cadre d’un système complet. C’est une belle manière d’honorer le pouvoir de l’énergie créative de l’univers concentrée dans le cycle de la reproduction.

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau