Livre d'or

Il y a des messages qui me comblent de joie.

Celui-ci en fait partie.

Merci à Éric.

 

"Bonjour Mr Ledru. Je vais faire ce que je n'ai jamais fait auparavant, contacter l'auteur d'un livre que je viens de lire pour le remercier de son oeuvre.
Merci Mr Ledru pour ce magnifique livre Kundalini, L'étreinte des Ames. Je l'ai lu d'une traite sans savoir à quoi m'attendre. Je l'ai acheté car ma femme, dans sa pratique du yoga, a souvent évoqué la kundalini. Je ne savais pas ce que c'était. J'ai été ensevelit par une avalanche d'émotions à la lecture de votre livre. Je garde à l'esprit que c'est un roman et des personnages de fiction. Mais corrigez moi si je me trompe, il y a tout Vous dans ce texte. J'en ressort boulversé car vous avez donnez des mots à ce que je ressentais en mon for intérieur. Vers la fin, vous donnez également une vision de notre société qui a perdu sons sens. Les fêtes commerciales qui remplacent les fêtes religieuses. La consommation comme nouveau culte. Cela n'a fait que renforcer la sensation d'ancrage de votre histoire dans la réalité.
Donc je vous dit Merci avec un grand M. J'espère être capable de transcrire un petit peu de vos enseignements dans ma vie, en tant que mari, amant et père. A ce sujet je serais intéressé de comprendre comme vous inscrivez les enfants dans un chemin vers la spiritualité et l'Amour sacré.
Cordialement,
Eric

 

Et voici ma réponse : 

 

"Bonjour Eric
Je suis très touché, ému et honoré par votre message d'autant que c'est une démarche inhabituelle pour vous. Il est clair que ce récit représente une démarche de couple et qu'il était essentiel pour moi d'en développer les étapes dans un roman car cela génère une analyse personnelle qui nous est utile. Si cela peut apporter des éléments aux lecteurs et lectrices, j'en suis particulièrement heureux. A mon sens, le roman se doit d'apporter des pistes de réflexions et non seulement une "expérience littéraire". 
Je l'avais quelque peu expliqué dans cet article : http://la-haut.e-monsite.com/blog/divertir-ou-bousculer.html

Pour ce qui est de l'invitation faite aux enfants vers la démarche existentielle et spirituelle, il me semble que la meilleure chose à faire est de se donner en exemple et de les laisser décider de ce qui peut être bénéfique pour eux. Il ne s'agit pas de les inscrire dans une démarche, sinon cela relèverait du prosélytisme et par conséquent d'une limitation, mais de leur montrer simplement combien l'observation interne de soi, dans une attitude lucide et ouverte, contribue à l'émergence du bonheur. C'est la définition même de la liberté. 
Nos trois enfants ont vécu par conséquent de multiples expériences en lien avec la nature et maintenant qu'ils sont adultes, nous voyons à quel point cela leur a permis de se construire une existence qui répond à leurs propres convictions. Bien sûr qu'ils ont été influencés, c'est inéluctable. Mais la décision de prendre ou de laisser leur appartient.
Mille mercis pour le temps que vous avez consacré à votre message et à l'émotion qui s'y trouve. Il n'y a rien de plus beau pour un auteur que de sentir qu'un lecteur garde en lui une trace de l'ouvrage."

 

 

blog

Commentaires (2)

Thierry LEDRU
  • 1. Thierry LEDRU | 13/08/2019
Bonjour Eric
Votre projet en cours est magnifique. Et je vous souhaite le meilleur pour la suite. Inutile de vous questionner sur la démarche spirituelle à proposer aux enfants (si vous en avez) avec le voyage à venir : ce qu'ils vont en retirer est exceptionnel et c'est un cadeau immense que vous leur faites, vous et votre femme.
Nous avons également toujours eu un camping car 4X4 pour voyager et il nous a permis de vivre intensément avec nos trois enfants, en France et à l'étranger. Rien ne vaut ce genre d'expériences pour créer une osmose magique dans ce cocon, des liens immenses, des expériences partagées dans la joie, la curiosité, l'enthousiasme et parfois aussi dans les difficultés.
Nous avons également effectué des raids à VTT en autonomie, avec les tentes, duvets et tout le barda nécessaire, toujours dans les massifs montagneux, avec des centaines de kilomètres parfois (Jura, Préalpes, Massif Central...). L'effort physique venait ajouter son lot de découvertes, la connaissance de soi, la capacité à dépasser les limites du mental.
Nous savons, ma femme et moi, tout ce que nos enfants en ont retiré. Et nous aussi.
Alors, je vous le redis, ce voyage que vous allez effectuer, sur un temps aussi long, c'est une merveilleuse exploration de chacun dans le calice familial et rien ne peut égaler pour des enfants la puissance de cette expérience.
Mille bravos pour cette décision.
Je suis touché encore une fois par vos paroles envers "Kundalini" tout autant que par votre désir de lire mes autres romans et je ne saurais vous remercier assez.
PS : Appelez-moi "Thierry" et plus ce "Monsieur" qui ne me sied aucunement. :)
Eric
  • 2. Eric | 13/08/2019
Bonjour Monsieur,

Merci de votre réponse. Cela me touche et m'émeut beaucoup. Il faut que je la relise plusieurs fois pour bien comprendre votre message. Je vous réponds avec un petit décalage car je suis actuellement sur un bateau qui traverse l'Atlantique, direction Montevideo ou je débarquerai avec notre camion et je rejoindrai mas famille (qui arrivera par avion) pour un voyage unique d'un an en Amérique du Sud.
Je suis déconnecté du monde tel que je le vivais il y à un moins d'un mois. Et je profite de ce temps pour méditer sur des sujets vastes et variés, mais avec la volonté de trouver du sens dans notre vie sur cette terre. Votre livre à ouvert une porte, je même envie de dire LA porte. J’attends maintenant avec impatience de retrouver mon épouse pour partager tout cela et lui recommander la lecture de votre livre.
Par ailleurs ce voyage pour nous est autant concret que spirituel. Nous avons souhaité une coupure pour prendre du recul dans nos vies. Nous avons tout “lâché”: maison et boulot. Et maintenant, éclairé de votre témoignage comme une lumière que je garderais, je pense, toujours en moi, j’aborde ce voyage avec un espoir nouveau. Mais c’est ce que je suis venu cherché… La route est encore longue. Elle se fait pas après pas.

Je vais me procurer vos autres livres, mais je pense relire Kundalini dans quelques temps.

Je ne trouve pas de formule pour finir ce message et véritablement exprimer ma gratitude. Je finirai donc par un simple au revoir, à bientôt.

Ajouter un commentaire