Mémoire...cellulaire...(Fin)

Belanger1

« Il ne s’agit plus pour toi Tanguy de t’interroger sur le Pourquoi des choses mais sur le Comment en user pour te découvrir. À la question : « Pourquoi je n’ose pas ? choisis désormais de dire « Comment je dois être pour oser ? » À la question : « Pourquoi j’ai toujours peur des autres ? choisis de dire « Comment est-ce que je peux me servir de cette peur pour apprendre qui je suis ? Il s’agit désormais d’observer en toi les émotions générées par chaque situation pour en tirer les ressources que la vie te propose de saisir. « Pourquoi » est une interrogation sur le passé. « Comment » est une projection vers le futur. Ce regard bienveillant est à la source de ton évolution. Chaque élément vivant sur cette Terre se doit de lutter pour trouver sa place, pour évoluer, pour vivre en osmose avec le vivant qui l’entoure. Il n’y a pas d’adversaires mais des passagers sur le même vaisseau et qui eux aussi tentent d’exister. Les rencontres, les événements, les situations, qu’elles soient douces ou redoutables, sont des ouvertures vers de nouvelles ressources. Il te faut devenir ce que tu es et non imaginer que les pensées qu’ont les autres sur toi te constituent. Ce sont leurs interprétations, leur réalité mais ça n’est pas le réel. Le réel en toi, c’est la force de vie. »  

 

Tanguy donna de ses nouvelles quelques semaines plus tard. Une transformation radicale, étonnante, comme une graine qui se donnait enfin le droit de croître et d’exploiter cette force en elle. Elle n’avait pas été arrosée par une main extérieure. Elle n’était dépendante de personne. Elle avait puisé dans sa conscience l’énergie nécessaire pour extraire de l’environnement dans lequel elle était insérée tous les éléments que la vie mettait à sa disposition. 

 

Yoann se réjouit de cette évolution. Tanguy lui expliqua que ses derniers examens à la FAC avaient été pleinement satisfaisants. Il sentit que le jeune homme était empli de bonheur lorsqu’il lui parla d’une jeune fille. Quelques discussions qui l’avaient réconforté avec lui-même. Une rencontre inespérée, inattendue. Blandine, une jeune fille de sa classe.

L’Amour.

Maintenant qu’il s’aimait, qu’il avait de l’estime pour lui, il avait de l’amour à donner et non plus l’amour de l’autre à piller pour se remplir.

La vie en lui comme un horizon lumineux.

Yoann avait aidé Tanguy à pousser les vantaux fermés de sa conscience. Le jeune homme avait franchi le seuil et il inscrivait désormais ses propres traces. Léger et serein. Conscient de ses peurs et de tout ce qu’elles pouvaient lui apporter. Bienveillant, patient et déterminé.

 

 

 

 

 

 

 

Yoann reçut une lettre quelques mois plus tard.

Tanguy avait validé sa première année de Fac. Il partait en vacances avec Blandine. À la rentrée, ils allaient prendre un appartement commun.

Emma lui avait dit qu’elle était très heureuse pour son fils et elle s’était opposée à Martin qui trouvait l’idée préméditée.

Paul était venu passer un week-end avec le jeune couple. Il avait souhaité marquer de la plus belle des façons le bonheur de son garçon.

Ils avaient ri ensemble…

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau