Surpopulation.

Pris dans un contexte de groupe, en effaçant toute idée d'individus, toute pensée compatissante et de souhait de guérison, j'ai vraiment l'impression que la Nature aura toujours des ressources insoupçonnables pour limiter les dégâts que l'espèce humaine peut lui occasionner...

Effrayant par contre de constater qu'en Chine, pays de la médecine hollistique, la population en soit arrivée là.

"C'est le progrès, ma petite Dame..."Déçu


Le diabète plus important en Chine qu'aux Etats-Unis




La proportion de diabétiques en Chine dépasse désormais celle des personnes atteintes de cette maladie aux Etats-Unis. Près de 12 % de la population adulte chinoise est affectée. En l'espace de trente ans, le nombre de malades a été décuplé, selon une étude publiée dans The Journal of the American Medical Association. Autre chiffre inquiétant, les prédiabétiques constituent 50 % des adultes chinois. Selon les auteurs de ce rapport :

"Ces statistiques suggèrent que le diabète de type 2 ou adulte pourrait avoir atteint une cote d'alerte dans la population chinoise, avec la possibilité à court terme d'une épidémie de pathologies et complications qui y sont liées, dont les maladies cardiovasculaires, les accidents vasculaires cérébraux et des dysfonctionnements rénaux chroniques."

Le nombre de personnes atteintes est plus important chez les hommes que les femmes. La prévalence de diabète a en effet été estimée à 12,1 % chez les hommes et à 11 % chez les femmes. Une maladie également plus élevée dans les zones urbaines, précisent les chercheurs. Environ 70 % des malades ne sont pas conscients de leur état. Conséquence, seulement 25,8 % des diabétiques chinois au courant de leur maladie suivraient un traitement.
"ENVIRONNEMENT OBÉSOGÉNIQUE"

Le diabète, plus fréquent parmi les personnes souffrant de surpoids et d'obésité, s'accroît avec le développement économique, ont constaté les scientifiques. Le docteur Juliana Chung Ngor Chan, qui a participé à l'étude, décrit le diabète comme "un défi sociétal". "La modernisation rapide a créé un environnement obésogénique caractérisé par l'abondance de nourriture, l'inactivité physique et le stress psychologique", explique-t-elle.

La Chine passe donc devant les Etats-Unis, où le diabète prend également des allures d'épidémie, avec 25,8 millions de personnes atteintes, soit 8,3 % de la population. Un chiffre très important, directement lié au fait qu'un tiers des adultes américains sont obèses. De 1990 à 2010, la mortalité résultant du diabète adulte a doublé dans le monde, pour atteindre 1,3 million de décès, selon l'Organisation mondiale de la
 santé.


http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2013/09/05/le-diabete-p lus-important-en-chine-qu-aux-etats-unis_3472062_3216.html

Diabète

Le diabète est présent dans tous les pays du monde et, à défaut de programmes de prévention et de gestion efficaces, le fardeau continuera de croître au niveau mondial. 1 

Le diabète de type 2 représente entre 85 et 95 % environ de tous les cas de diabète dans les pays à revenu élevé et peut atteindre des pourcentages encore plus importants dans les pays à faible et moyen revenu. 1  Le diabète de type 2 est désormais un problème de santé mondial grave et répandu qui, dans la plupart des pays, s'est développé en parallèle avec les changements culturels et sociaux rapides, le vieillissement des populations, l'urbanisation croissante, les changements alimentaires, la réduction de l'activité physique et d'autres comportements non sains. 1 

fr-map-2-1-prevalence-of-diabetes-2011.jpg


Prévalence

D'après les estimations, quelque 366 millions de personnes à travers le monde, soit 8,3 % de la population adulte, sont atteintes de diabète en 2011. Environ 80 % d'entre elles vivent dans des pays à faible et moyen revenu. Si cette tendance se poursuit, 552 millions de personnes environ, soit un adulte sur 10, auront le diabète d'ici 2030. Cela correspond à la découverte d'environ trois nouveaux cas toutes les 10 secondes ou de près de 10 millions par an. Ce sont les régions dominées par des économies en développement qui connaîtront la hausse la plus importante. Ces estimations sont de loin supérieures à celles de la précédente édition, une situation qui s'explique principalement par l'inclusion de nouvelles sources de données en provenance de Chine, du Moyen-Orient et d'Afrique. 


Les jeunes adultes chinois sont de plus en plus obèses. C'est la rançon du succès économique – et d'une transition nutritive qui s'est faite à un rythme prodigieux durant trente années de réformes et d'ouverture, à mesure que les Chinois se sont enrichis et ont "mondialisé" leur assiette.


Selon le dernier sondage de l'administration générale des sports, publié mardi 6 août, qui s'est intéressée au tour de taille de 43 000 Chinois dans dix provinces, 11 % des adultes de 20 à 39 ans sont considérés comme obèses, soit 2 % de plus qu'en 2010 et un gain moyen de presque 2 kg par individu. Le taux atteint 34,4 % pour la fourchette 20-69 ans. Les experts cités dans les médias chinois décrient le peu d'efforts faits par les pouvoirs publics pour promouvoir une vie plus saine.

En 2008, les Jeux olympiques à Pékin avaient conduit à un regain d'intérêt passager pour la pratique du sport – et à la proclamation d'une Journée nationale de la santé physique. De façon générale, les activités sportives et de loisirs sont en plein boom dans les villes les plus riches, mais ne suffisent pas à compenser des modes de vie nettement plus motorisés qu'il y a vingt ans, quand la plupart des citadins se déplaçaient à bicyclette.

Les rythmes de travail, la priorité aux études chez les jeunes, la pénurie de parcs et d'espaces verts dans les grandes villes sont autant de facteurs favorisant le surpoids. Un sujet qui n'est pas la préoccupation majeure d'une population qui, plus de cinquante ans après la grande famine, fait de la ripaille l'un de ses passe-temps préférés.

"DES CHINOIS OBSÉDÉS PAR LA CROISSANCE"

En Chine, l'obésité ne cesse de gagner du terrain
LE MONDE | 09.08.2013 à 11h57 |
Par Brice Pedroletti (Pékin, correspondant)



Cette évolution n'est pas nouvelle : elle s'explique par toute une série de facteurs socio-économiques qu'avaient analysés dans un ouvrage en anglais, paru en 2010, les experts de la consommation chinoise Paul French et Matthew Crabbe. Si les Chinois sont très attachés à leur cuisine, la consommation de nourriture et de snacks venus d'Occident n'en a pas moins explosé. Et le surpoids concerne en priorité les riches, alors qu'il touche davantage les couches populaires aux Etats-Unis.

Enfants et adolescents ne sont pas épargnés : près de 120 millions de jeunes Chinois sont concernés par l'obésité, selon un rapport de 2009 de l'Association chinoise de la nutrition et de la promotion de la santé chez les étudiants.

Les camps d'amaigrissement, où les enfants sont envoyés durant les vacances, sont devenus légion. Dans une banlieue, au sud de Pékin, un camp prétendument agréé par le bureau des sports accueille cet été une soixantaine de jeunes de 9 à 25 ans durant quatre semaines pour 8 800 yuans (1 000 euros). Certains pèsent jusqu'à 130 kg, la majorité sont des garçons. "Les parents sont obsédés par la croissance de leurs enfants et les nourrissent trop !", déclare Yu Haitao, l'un des moniteurs, ancien joueur de base-ball. A l'école, déplore-t-il, le sport est considéré comme
 secondaire.




http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/08/09/en-chine-l -obesite-ne-cesse-de-gagner-du-terrain_3459479_3244.html

Une personne sur trois souffre d'hypertension dans le monde, une maladie responsable de près de la moitié des morts des suites d'une crise cardiaque ou d'un accident vasculaire cérébral (AVC), selon les "Statistiques sanitaires mondiales 2012", publiées mercredi 16 mai par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le rapport de l'OMS [PDF]

"Ce rapport est une nouvelle preuve de l'augmentation spectaculaire des affections qui déclenchent des cardiopathies et d'autres maladies chroniques, en particulier dans les pays à revenu faible ou intermédiaire", indique la Dr Margaret Chan, directrice générale de l'OMS, ajoutant que "dans certains pays africains, jusqu'à la moitié de la population adulte souffre d'hypertension". Le Canada et les Etats-Unis comptent les taux les moins élevés, soit seulement 20 % d'hypertendus, alors que dans des pays pauvres, comme le Niger, le taux frôle les 50 %.

Pour la première fois, ces "Statistiques sanitaires mondiales" donnent également des indications sur les personnes atteintes d'hyperglycémie (taux de sucre élevé dans le sang). En moyenne, une personne sur dix souffre de diabète, mais dans certaines îles du Pacifique, 30 % des personnes sont touchées. Non traité, le diabète peut entraîner des maladies cardio-vasculaires, la cécité ou une insuffisance rénale.

Par ailleurs, les statistiques relèvent que l'obésité a énorment progressé dans toutes les régions du monde. Selon le Dr Ties Boerma, directeur du département statistiques sanitaires et systèmes d'information à l'OMS, "aujourd'hui, un demi-milliard de personnes (12 % de la population mondiale) sont considérées comme obèses". Leur nombre a doublé entre 1980 et 2008.

Les taux d'obésité les plus élevés ont été relevés en Amérique, avec 26 % de la population adulte touchée, et les plus faibles en Asie du Sud-Est (3 %). Les femmes sont en général plus exposées à l'obésité que les hommes, et donc plus sujettes au risque de diabète, de maladies cardio-vasculaires et de certains cancers.


En fait, cette page me sert pour l'écriture de Jarwal... J'attaque le tome 5 mais il faut maintenant que je sache où je vais, exactement, pour arriver au tome 10.

Rendez-vous dans vingt ans :)

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau