Vega Actu

Le manuel de SVT de Première S recommande l’alimentation végétale

Lili Gondawa 7 novembre 2015

Les mentalités progressent ! En voici une nouvelle preuve.

Les lycéens actuellement en classe de Première scientifique travaillent sur ce manuel de Sciences de la Vie et de la Terre :

Jaquette

Voici la page 263, en conclusion du thème « Nourrir l’humanité » :

SVT
Vous avez bien lu !

Le coût énergétique d’un hamburger n’est pas le même que celui d’un bol de riz.

La connaissance des écosystèmes et des agro-systèmes permet de comprendre que la rentabilité énergétique de la production animale est réduite et ne permet pas une alimentation durable de l’humanité.

Les comportements alimentaires de chacun doivent évoluer.

Une victoire éducative

Enfin… Depuis le temps que nous attendions de voir le système éducatif enseigner à nos enfants que la viande est un entonnoir à calories, en grande partie responsable de la faim dans le monde.
Ou, comme le résume Philippe Wollen (végane, ex-vice président de la Citizen Bank, philanthrope et activiste pour le droit des animaux), « chaque morceau de viande que nous mangeons est une gifle au visage baigné de larmes d’un enfant affamé ».1

En tant qu’enseignante, je suis doublement émue de voir enfin ces vérités enseignées. Je vois trop souvent autour de moi des collègues qui enseignent la pyramide alimentaire archaïque — où les protéines ne sont représentées que par la viande, le poisson et les œufs — et qui croient se livrer à un cours de nutrition pertinent.

Oui, ce manuel de Première S est un premier pas dans le bon sens.

Reste juste à indiquer à Nathan, l’éditeur, qu’il existe d’excellents hamburgers véganes… Un détail de formulation à changer !

Burger 100% végétal
Burger 100% végétal

Quelques chiffres sur les liens entre viande et faim dans le monde

Rappelons qu’une calorie de viande bovine a nécessité au moins 9 calories végétales2 . Si l’on s’exprime en quantité, pour obtenir un kilo de bœuf il a fallu fournir à la bête 7 à 10 kg de soja3… Un gaspillage sans aucune justification, quand on sait qu’un plat de quinoa ou de soja fournit une quantité conséquente de protéines45 , ainsi qu’une quantité importante de fer… sans aucun cholestérol.

Selon Barbara Unmüßig, l’un des auteurs de l’Atlas de la viande :

Il faut prendre conscience que nous mangeons aux dépens des personnes du tiers monde.

Enfant

Encore le manuel n’évoque-t-il pas le problème du gaspillage d’eau au profit de l’élevage… Pour produire 1 kg de bœuf, il faut plus de 15 400 litres d’eau contre seulement 290 litres pour 1 kg de pommes de terre6 !

Pour aller plus loin

La section « Élevage et sous-alimentation » de l’excellent site viande.info est très claire, et s’appuie sur une bibliographie impressionnante ! N’hésitez pas à la consulter… et à la faire lire à votre enfant dès qu’il est en âge de la comprendre.

Précisions :

  1. http://www.vegactu.com/actualite/les-meilleures-citations-vegetariennes-ou-veganes-18711/ [↩]
  2. http://www.lexpress.fr/actualite/societe/environnement/la-planete-ne-digere-pas-notre-consommation-de-viande_850778.html [↩]
  3. http://www.viande.info/elevage-viande-sous-alimentation [↩]
  4. http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=quinoa_nu [↩]
  5. http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=soya_nu [↩]
  6. http://www.notre-planete.info/actualites/actu_2202_surconsommation_viande.php [↩]

A propos de Lili Gondawa

Professeur des écoles à Toulouse, j'adore la littérature et la bande dessinée. Je milite auprès d'Animal Amnistie, association toulousaine en faveur des droits des animaux.

 

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau