Agressions sur les profs

On ne les compte plus depuis le début de l'année mais qu'en est-il envers les élèves?...

Hier, un ancien élève vient me voir en classe. Il est dégoûté, désespéré, déprimé, au fond du trou. Un petit gars, dans une situation familiale très difficile, aucun soutien, non pas parce que les parents ne le souhaitent pas mais parce qu'ils ne peuvent pas, en survie constante, une maladie lourde pour le père, une maman qui gère comme elle peut. Et bien, ce petit gars a reçu cette appréciaion sur un devoir d'Anglais : "Qu'est-ce que tu fais au collège, tu viens te chauffer près du radiateur?"

Au CM2, il a bossé comme un mort de faim, il a progressé toute l'année, il était fier de lui, il avait retrouvé une estime, une envie d'apprendre, ses faiblesses n'étaient plus une condamnation mais une opportunité de se battre, de devenir meilleur. Et là, en un mois de classe, l'image qu'il a de lui, c'est celle d'un "nul".

Tous les jours, en France, des enfants sont "poignardés" par des professeurs qui n'ont aucune conscience du mal qu'ils font, qui sont incapables de comprendre, de ressentir, de partager, d'avoir la moindre compassion, d'éprouver le moindre amour.

Et les médias vont hurler quand ils seront poignardés.

Qui se posent la question de ce que vivent les enfants?

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau