L'éducation du futur

La connaissance de la connaissance.

http://parlez-moidevous.blogspot.fr/2014/02/la-connaissance-de-la-connaissance.html


L’œil de la mouche : "Les sept savoirs nécessaires à l’éducation du futur."
Edgar Morin. Seuil.

L'acquisition et l'accumulation des connaissances relève d'un exercice inutile et  peut-être même nuisible, si ces connaissances ne sont pas sous-tendues par une vision de l'humain qui guide leur mise en œuvre.

La masse de connaissances à enseigner a rendu indispensable la catégorisation des disciplines, qui a abouti à une hyper-spécialisation des savoirs. Ils sont fragmentés et isolés dans leurs champs de connaissance, avec pour conséquence la fragmentation des consciences. "Science sans conscience n'est que ruine de l'âme", disait déjà Rabelais.
L’accès au numérique amplifie cette fragmentation : les informations sont atomisées, dépourvues d'un fil conducteur qui les transcende et les relie les unes aux autres, sans vision globale qui puisse leur donner un sens. 
 
La leçon de ce petit livre d'Edgar Morin est celle du passage indispensable de la connaissance à la méta-connaissance, à enseigner d’urgence aux acteurs du futur.
"A la demande – et avec l’aide- de l’UNESCO, Edgar Morin propose ici le viatique minimal pour nous aider à regarder l’avenir en face. Ce petit texte lumineux, synthèse de toute une œuvre et de toute une vie, a d’ores et déjà été diffusé dans plusieurs pays du monde. Il a aidé d’innombrables hommes et femmes à mieux affronter leur destin et à mieux comprendre notre planète."
Quatrième de couverture.
Sept chapitres en forme de programme éducatif indispensable.

  • "L’angle mort" ou la tache aveugle : les limites et les illusions du savoir.
  • Comment acquérir une vision globale du monde qui englobe les connaissances parcellaires et spécialisées ?
  • Qu’est-ce qu’être humain ?
  • Relativiser les certitudes et accepter l’inconnaissance et l'imprévu.
  • L’histoire de l’humanité : la compréhension de ce qui nous relie les uns aux autres, notre appartenance à un destin commun.
  • Individu, société, espèce : sortir de l'intolérance et de la logique du tiers exclu pour entrer dans une logique complexe.
  • L'anthropo-éthique : retrouver une boussole pour ne pas perdre le Nord.
En conclusion
"Nous n'avons pas les clefs qui ouvriraient les portes d'un avenir meilleur... Mais nous pouvons dégager nos finalités : la poursuite de l'hominisation en humanisation."
 
Un beau programme transversal, à mettre dans toutes les mains...

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau