Vigilance

Texte de synthèse pour expliquer l'opposition à la réforme des rythmes scolaires.

La réforme des rythmes scolaires, ( RSS) expérimentée dans 20 % des communes cette année et censée s'appliquer dans toute la France l'année prochaine, est une véritable catastrophe à tous points de vue.

La réforme des rythmes scolaires fatigue les élèves car elle les prive de la coupure du mercredi et les oblige à passer DAVANTAGE de temps qu'avant en collectivité dans des conditions matérielles et sous un encadrement qui laissent très souvent à désirer.

La RRS expose les enfants à de nouveaux dangers car ils sont contraints de passer du temps sous la responsabilité de personnes non-formées pour travailler avec des enfants ( bénévoles, associations, personnels municipaux dont ce n'est pas le métier ... ) et avec des taux d'encadrement qui ont été largement revus à la baisse.

La RRS oblige les communes à organiser des activités périscolaires qui se résument très souvent à du temps de garderie supplémentaire faute de moyens, et qui les obligeront aussi à augmenter les impôts locaux après les élections, en plus des contributions que certaines demandent déjà aux parents pour un temps qui était gratuit jusque-là. D'autres communes ont choisi d'alléger ou de suspendre totalement les subventions aux associations sportives et culturelles.

La RRS creuse considérablement les inégalités entre les enfants car ils auront tous droit à des activités de qualités différentes (ou rien ) selon les moyens de la commune où ils vivent. Il ne s'agit donc plus d'une école nationale mais territoriale. Un désengagement programmé de l'Etat.

La RRS rend plus difficile la scolarité des élèves car en plus d'accroître leur fatigue, elle crée la confusion entre les activités scolaires obligatoires qui demandent de l'investissement et les activités de loisirs qui se passent dans les mêmes locaux mais avec des personnes qui n'imposent pas les mêmes règles de comportement.

La RRS rend plus difficile la tâche des professeurs des écoles car elle leur impose de partager des locaux et du matériel avec les "animateurs", de subir des dégradations de leur outil de travail ( la salle de classe ), et de régler quotidiennement des problèmes d'organisation au détriment du temps d'enseignement. Très souvent, il ne leur sera plus possible travailler en classe en fin de journée car les lovaux seront réquisitionnés par la commune.

La RRS rend plus difficile l'organisation quotidienne de nombreux parents car de nombreuses communes n'organiseront pas de garderie après le temps de classe qui se terminera plus tôt qu'avant, sans parler des problèmes de transport scolaire qui se posent déjà un peu partout et des difficultés que rencontrent à présent les professionnels travaillant avec les enfants, orthophonistes, clubs de sport ... dont certains ont déjà mis la clé sous la porte. La situation des nourrices agréées gardant des enfants d'âge différents est très compliquée. Des enfants à récupérer à des horaires différents, l'obligation de réveiller les jeunes enfants de leur sieste pour aller chercher des plus grands en plein milieu de l'après-midi. Dans certaines communes, les horaires de la maternelle et de la primaire seront totalement différents en fonction de toutes les contraintes imposées per les personnels et les locaux.

La RRS n'a rien à voir avec une quelconque volonté de favoriser la réussite des élèves:

La RRS sert en réalité à inverser ( artificiellement ) la courbe du chômage sur le dos des contribuables locaux et des parents d'élèves en obligeant les communes à recruter massivement du personnel pour quelques heures d'activités périscolaires par semaine afin qu'ils sortent des statistiques de Pôle Emploi.

La RRS sert en réalité à imposer un rôle éducatif aux communes en les contraignant à mettre en place un "Projet Educatif du Territoire" afin qu'elles se préparent à intégrer dans leur budget la charge des salaires des professeurs des écoles dans le cadre de l'acte 3 du plan de décentralisation des services de l'Etat, ce qui fera encore augmenter les impôts locaux et creusera terriblement les inégalités territoriales en matière d'enseignement.

La RRS sert en réalité à constituer un vivier de personnes disponibles pour assurer le service minimum d'accueil dans les écoles au moment des grandes grèves des enseignants prévues par le gouvernement quand justement cette décentralisation sera mise en place et qu'ils se battront pour conserver le statut de fonctionnaire d'Etat.
La RRS qui n'a pas obligation à être appliquée par les écoles privées contribuera à une fuite des familles les plus favorisées vers d'autres structures. De substantielles économies pour l'Etat. Un nombre croissant d'élèves quitteront l'école laïque et suivront toute leur scolarité dans des écoles privées appelées à se développer désormais très vite.

Plus de 2000 communes ont déjà décidé de ne pas appliquer cette réforme l'année prochaine.
Dans votre commune, opposez-vous à la mise en place de ce hold-up d'hypocrites préparé par la droite et appliqué par la gauche.

Informez-vous, des milliers de témoignages et d'articles de presse sont disponibles sur :
Forum "Vigilance rythmes scolaires"
http://vigilance-rs.clicforum.fr/index.php
Groupe facebook "Rythmes scolaires : Arrêtez le Massacre"
+ pdf téléchargeable " la face cachée des rythmes scolaires" :
https://www.facebook.com/groups/609556085733767/

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau